Que faire avant d’opérer la vente d’un appartement au Bouscat après une première annulation de la transaction ?

Partager sur :

Après une première transaction annulée avec un acheteur, vous pouvez parfaitement reprendre la vente de votre appartement au Bouscat. Toutefois, quelques précautions s’imposent, surtout si l’annonce a été publiée pour la première fois il y a longtemps. Voici les détails.

1. Vérifier que le prix du bien est toujours valide

Le premier réflexe à avoir consiste à faire estimer le bien une nouvelle fois. Pour cause, il se peut que son ancien prix de vente ne soit plus d’actualité. Pour éviter de proposer un montant surestimé ou trop bas aux acheteurs, il convient alors d’engager un agent immobilier qui connaît le marché local pour entreprendre la démarche. 

2. Faire un nouvel état des lieux

Il est aussi possible que l’appartement ait subi des dommages entre-temps. Or, toute nouvelle dégradation peut faire baisser sa valeur sur le marché. Voilà pourquoi il est conseillé d’évaluer son état une nouvelle fois et d’effectuer les réparations nécessaires. Il est également utile de faire vérifier sa conformité par rapport aux normes en vigueur dans le secteur. 

3. Regarder la validité des documents administratifs

Comme vous le savez, vous devrez monter un dossier de vente complet et à jour. Mais certains documents sont valides pour une durée limitée. C’est le cas de certains diagnostics techniques. Vérifiez alors qu’ils sont toujours utilisables. Si besoin est, par exemple, s’ils expirent bientôt, faites-les refaire afin de rassurer votre futur acquéreur. 

4. Revoir les informations de l’annonce immobilière

Vous n’êtes pas obligé de rédiger une nouvelle annonce immobilière. Mais si vous voulez réutiliser l’ancienne, relisez son contenu attentivement afin de vérifier que toutes les informations qu’elle comporte sont vraies. Assurez-vous surtout d’indiquer le prix exact de l’appartement et mettez les illustrations à jour. 

5. Relire le mandat de vente

Si vous avez entrepris la première vente par l’intermédiaire d’un professionnel, consultez le mandat de vente pour savoir s’il est encore valide. Le document vous informera également sur les conditions à respecter concernant son renouvellement ou sa révocation si vous souhaitez changer de mandataire.